Lundi 11 mai 2009 à 21:39

                                    Tomber amoureux..Peut-on tomber amoureux comme l'on change de paire de chaussures ? Est-il si facile de dire « Je suis amoureux » ? Comment être sûr de ce sentiment ? Que veut dire « tomber amoureux de la mauvaise personne » ?

Deux personnes se rencontrent-elles pour s'apprivoiser, puis s'aimer ? Mais qu'en est-il de l'après « Je t'aime » ? Peut-on tomber amoureux plusieurs fois ? Dès lors, aime t-on de la même façon ? Regardons nous l'autre comme nous regardions l'ancien ? Sommes nous en mesure de redire « Je t'aime » ?

Pour certains, le « Je t'aime » est un de ces mots que le dictionnaire ne connait pas, ils ont leur propre définition et le balance comme il dirait « Passe moi le sel ». Hors, peut-on dire « Je t'aime, passe-moi le sel ? » ou serait-il plus juste de dire « Je t'aime tout court » ? Dans le cas du « Je t'aime tout court », le dire serait-il comme se jeter dans la fosse aux lions ? Doit-on le redouter ce saut ?

Peut-on se sentir blesser par un « Je t'aime » mal placé ? Qu'en est-il des sentiments de l'autre ? Doit-on s'attendre à un « Je t'aime moi non plus » ?

Si mes amis se cherchent, c'est afin de mieux se trouver. Aimer est plutôt, pour beaucoup d'entre eux, un signe de faiblesse, un moment d'égarement plus que passager. L'amour est-il égale à un échec prévisible ? Pourquoi L. a t-il peur de quelqu'un qui le trouve parfait ? Aimer veut-il dire avoir peur ? Ou bien même signifie t-il se rabaisser ? Ou sur-estimer l'autre ? Dans le cas de C. aimer veut-il dire attendre que l'autre se décide ? Doit-on se livrer au point de s'en rendre malade lorsque l'autre est parti ? Peut-on s'arrêter de vivre après le « Je t'aime » ? Doit-on s'arrêter de vivre ? Pour N., aimer rime avec pleurer, est-ce la vraie signification de aimer ? Peut-on se livrer sans confession ? Jusqu'où peut-on aimer ?

http://24h01.cowblog.fr/images/186f911-copie-1.jpg

Dimanche 10 mai 2009 à 17:31

http://24h01.cowblog.fr/images/18c613d.jpg


Dans les relations amicales, y'a t-il toujours un bon ou un mauvais parti ? Peut-on être à la fois un bon et un mauvais ami ? Peut-on se jurer fidélité en amitié comme en amour ?

Une amie peut-elle se sentir lésée devant le comportement de ses autres amies ?

Mais tout d'abord, qu'est-ce que l'amitié ? Est-ce une simple association de personnes qui s'apprécient ou est-ce plus que ça ? Ou moins que ça ? Est-ce des personnes qui partagent plus ou moins dans le but de se sentir moins seules et une fois cet échange ne menant en rien ou du moins est-il fini que nous devons envoyer balader l'autre ? Sommes nous obligés de prendre des gants comme lors d'une rupture ou faut-il qu'il y ait des verres brisés ? Un grand silence aurait-il suffit ? Mais tout d'abord pourquoi nous séparons-nous des personnes qui partagent notre vie ? Changer de vie implique t' elle forcément de changer d'amis ? Si nous changeons tout le temps pourquoi alors en prendre ? L'homme a t-il besoin de n'être jamais seul au point de s'amouracher d'autres personnes seules ? Une fois une amitié terminée, doit-elle être oubliée ? Ou tout simplement doit-on garder un minimum de contact ?

Peut-être que pour certains de mes amis, l'amitié est quelque chose de sacrée, de dérisoire ou de nécessaire. Il y a ceux qui gardent les mêmes amis depuis la maternelle, le lycée ou la faculté, puis ceux qui changent d'amis lors de tous les grands changements de leur vie tels que l'entrée au lycée ou un changement d'habitat, et enfin ceux qui ont des tas d'amis car la solitude leur pèse, par amis j'entends aussi bien connaissances. Peut-on réellement vivre avec beaucoup d'amis ? Ou peut-on se contenter d'une seule personne qui partagerait nos peurs, nos joies, nos peines ? Mais si cette personne vient à nous quitter qui sera là pour nous écouter ? Est-ce pour cela qu'il est nécessaire de de construire autant de relations qui s'achèveront brutalement ou disparaitront ? Garder ses amis longtemps signifient-il que nous sommes de bonnes personnes ? Et ne pas s'en faire d'autre signifie être associable ?





Lundi 4 mai 2009 à 22:04





Chaque début d'écriture est un retour à la case départ. Et la case départ, c'est un endroit où l'on se sent très seul. Un endroit où aucun de vos accomplissements passés ne compte.



 
Quentin Tarantino

<< Page précédente | 1 | Page suivante >>

Créer un podcast